Témoignage Dominique Debette, carrossier à Rambouillet (78)

Cet article est extrait du n° 92 de Profession Carrossier dans le cadre d’un grand dossier « Covid-19 – Le choc économique »

Quelle période exceptionnelle !

Qui aurait pu imaginer… le Monde à l’arrêt durant presque deux mois et un avenir incertain pour beaucoup. Le drame s’est installé comme une traînée de poudre. Après le terrible épisode sanitaire, nous mettons le nez dehors avec quelques craintes. Les ouvriers, les employés regagnent leurs lieux de travail. N’allons pas plus loin dans une description. Nous connaissons, par le détail ce qui s’est passé, mais pas ce qui va advenir. Ainsi, ce numéro 92 de Profession Carrossier n’est pas ordinaire… et peut être sera-t-il collector ! En voici un extrait à la rencontre avec Dominique Debette, Carrosserie Debette à Rambouillet (78)

« Une question d’organisation

Autant dire que pour Dominique Debette, ingénieur informatique de formation, la voie vers la carrosserie automobile n’était pas tracée d’avance sinon par un certain atavisme familial avec des parents carrossiers. Lorsqu’il décide de reprendre l’affaire, les locaux en centre-ville n’étaient pas adaptés pour des projets de développement. D’où l’idée d’un déménagement avec la construction d’un bâtiment de près de 1000 m² sur un terrain de 3000 m² en périphérie de Rambouillet (78), livré pour la rentrée 1997.

Dominique Debette est un battant. Lorsque les mesures gouvernementales drastiques sont tombées sur la vie économique française avec des fermetures en cascades à partir du 17 mars, il a pris le temps de la réflexion. Une courte période qui lui a permis de s’organiser pour rouvrir le 23 mars, le temps de faire le tour de son équipe afin de savoir quels sont ceux qui étaient prêts à relever le défi. Ils seront 6 sur 14 à franchir la porte de l’atelier durant la période de confinement. Dans l’intervalle, le patron avait fait le tour des travaux en cours, des pièces disponibles et des décisions d’experts à venir. « Le fait d’appartenir au réseau Axial facilite les recherches de pièces. Cependant, les constructeurs ont été trop nombreux à fermer sans penser à un service minimum pour les pièces. Pour la peinture, nous avons un bon stock, et  BASF nous a fourni sans problème durant cette période » constate Dominique Debette qui reconnait toutefois que certains concessionnaires ont joué le jeu avec un service minimum. Tout est question de bonnes relations.

Un renforcement des protections

L’organisation du travail a été définie avec un renforcement des protections, jusqu’au gel hydro-alcoolique qui attend les clients attaché sur un potelet à l’accueil délimité par des chainettes de couleurs vives. L’avantage d’un vaste atelier est que les compagnons peuvent travailler sans problème en respectant les distances conseillées.  « Légalement, il y a un problème de responsabilité des dirigeants et nous devons mettre à disposition les moyens de protection. Il est également nécessaire de rassurer à la fois les employés et les clients par des nettoyage et désinfection des véhicules qui nous sont confiés. Cela représente des temps supplémentaires et évidemment des coûts » énumère Dominique Debette qui a organisé le planning afin de réaliser un maximum de réparations sur des véhicules déjà expertisés.  Il a ensuite été possible, à partir du 6 avril de rappeler d’autres clients. Les horaires de travail au début de 8 h à 13 h ils ont été prolongées jusqu’à 15 heures dès le 14 avril. Le carnet de rendez-vous est donc ouvert. Au bout du compte, sur le mois d’avril 2020 le chiffre d’affaires réalisé plafonnera à 40% de celui de 2019 avec 3 à 4 compagnons. « Lorsque le déconfinement a été annoncé, je me suis considéré comme un privilégié de pouvoir continuer à travailler. Tous les assureurs et nos clients savez que nous étions ouverts. J’espère qu’ils sauront s’en souvenir. Maintenant, il reste à surveiller le planning les semaines à venir » conclut Dominique Debette.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES DERNIERS ARTICLES

RECHERCHE D’ARTICLES