Nissan développe une pile à combustible au bioéthanol

Basée sur la technologie solide-oxyde SOFC (Solid-Oxyde Fuel Cell), la pile à combustible Nissan e-Bio génère de l’électricité grâce au bioéthanol. Pour rappel, ce carburant est obtenu par fermentation du sucre extrait de la plante sucrière ou par hydrolyse de l’amidon contenu dans les céréales.

Par réaction chimique, de l’hydrogène est généré à partir de ce bioéthanol. Ensuite, c’est l’électrolyse entre l’oxygène de l’air et cet hydrogène qui produit l’électricité qui propulse le véhicule.

SOFCsystem

 

Les émissions CO2 sont neutralisées au cours du processus de transformation de la canne à sucre en carburant bio, ce qui permet un bilan carbone neutre avec près de zéro émission de CO2.

Cette technologie confère une autonomie comparable à celle d’un moteur à essence soit environ 600 km.

Pour le constructeur, le bioéthanol a un fort potentiel: il s’agit d’un carburant relativement plus simple et plus sûr à manipuler que les autres et l’infrastructure de distribution existe déjà.

A l’avenir Nissan e-Bio souhaite s’adresser autant aux clients particuliers qu’aux entreprises.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES DERNIERS ARTICLES

RECHERCHE D’ARTICLES