Actualité Salons

Salon de l’auto de Paris ou la nostalgie d’une époque révolue

Renault un constructeur fier de son passé

Drôle d’ambiance pour les 120 ans du salon de l’automobile de Paris qui s’appelle encore Mondial sans en avoir l’ampleur ou Paris Motor Show, avec une consonnance américaine. Le salon de Paris n’est pas le seul à faire grise mine. Les organisateurs de Francfort, Genève ou encore Detroit ont les mêmes soucis. Après deux jours d’échauffement réservés à la presse et aux VIP, c’est le public qui a pris le relais … oh ! surprise, les amateurs sont au rendez-vous et faisaient la queue avant l’ouverture, jeudi 4 octobre. Cela augure bien des jours suivants au cours desquels les organisateurs, ambitieux, ont prévu 6 nocturnes jusqu’à 22 heures.

Peugeot e-Legend concept, on attend avec impatience la version de série

La configuration de ce salon de l’auto est particulière. Au premier abord, un peu fourre-tout, il correspond finalement assez bien aux changements de notre monde mobile empreint de nostalgie. Durant encore un certain nombre d’années … combien, difficile à dire, nous connaitrons encore les voitures au « pétrole ». Sur les stands de nombreux constructeurs -Renault, Citroën, Porsche etc …) exposent des modèles historiques qui étaient en bonne place dont Renault 5, Citroën Trèfle ou fourgonnette 2 CV … comme pour s’accrocher à un passé encore vivant.

Porsche, un constructeur jaloux de son histoire

A voir absolument, l’exposition spectaculaire, dans le hall 5.1, dénommée « routes mythiques » vaut vraiment le détour avec 50 voitures et 20 motos qui traversent le siècle précédent dans un décors BD du talentueux Thierry Dubois. Nous sommes ici dans un rêve éveillé … « La route a toujours été pour moi la promesse de l’évasion, de la rencontre, de la découverte de nouveaux horizons. Une parenthèse d’espaces et de temps. Aujourd’hui encore pour me changer les idées, je prends le volant … » assure Alain Guillaume, le président de la FFVE (Fédération Française des Véhicules d’époque), l’un des instigateurs de cette jolie parenthèse.

Ouverture de la belle exposition « Routes mythiques »

Mais évidemment, ce salon de l’auto ce n’est pas seulement cela. Les voitures actuelles sont bien là … même s’il manque 14 constructeurs et non des moindres (Fiat, Opel, Ford, Volkswagen pour les plus importants …) D’autres ont visiblement réduit la voilure, ce qui fait le bonheur d’autres qui sont là pour la première fois, le vietnamien Vinfast, ou accède au prestigieux Hall 1, Aixam, (voiturette sans permis). Les équipementiers, ces nouveaux seigneurs de l’automobile, car ils sont en avance technologique sur les constructeurs, montrent leurs muscles au côté de leurs clients industriels. Plastic Omnium, Valeo, Faurecia, Michelin, Bridgestone sont les gagnants des mètres-carré disponibles et de la nouvelle bataille de l’auto. Ils en profitent pour mettre en avant leurs technologies avant-gardistes autant vers la voiture autonome que les nouvelles énergies.

Une Coccinelle magnifiquement restaurée, qui roule à l’énergie électrique. Une transformation française

Les visiteurs découvriront aussi les grands constructeurs internationaux qui pensent toujours que les salons sont un lieu de rencontre avec leurs clients ou prospects. Si Mercedes est là, BMW ou Jaguar ne sont pas loin, comme Tesla et Land Rover. Les familles avec enfants lorgneront vers des animations ludiques installées par Légo ou Meccano. En fait, dans cet univers automobile en mutation, il y en a pour tout le monde, ou presque ! Dernier secteur à ne pas oublier, la formation et le recrutement, l’ANFA est là avec un grand stand et une large panoplie de métiers, de l’entretien des motos au camions en passant par la carrosserie. Sur les stands, la présence des services ressources humaines (comme chez Valeo) en dit long sur les difficultés de recrutement. L’automobile fait-elle encore rêver …

Une première avec le constructeur vietnamien Vinfast

A Paris Porte de Versailles. Salons de l’auto et de la moto

Ouverture de 10h00 à 20h00 : Du jeudi 4 octobre au dimanche 14 octobre 2018

Nocturnes 10h00 à 22h00 : Jeudi 4 et jeudi 11 octobre, vendredi 5 et vendredi 12 octobre,
samedi 6 octobre, mercredi 10 octobre. Tarifs de 9 à 18 € selon conditions, gratuit pour les moins de 11 ans.

https://www.mondial-paris.com/fr/visiteur/auto