Actualité

Faurecia et Michelin veulent gagner la bataille de l’hydrogène pour véhicules

Lundi 11 mars, jour de signature : Patrick Koller, Directeur Général de Faurecia, Agnès Pannier-Runacher Secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances et Florent Menegaux, futur Président du Groupe Michelin

Deux géants français de l’industrie automobile Michelin, et Faurecia viennent de signer un protocole d’accord permettant de créer une co-entreprise qui va regrouper l’ensemble des activités dédiées à la pile à hydrogène de Michelin, incluant sa filiale Symbio qui sera désormais détenue conjointement par les deux partenaires. Faurecia et Michelin souhaitent produire et commercialiser des systèmes de piles à hydrogène pour les véhicules légers, utilitaires et les poids lourds et d’autres domaines d’activité.

Un exemple concret d’un utilitaire fonctionnant à l’hydrogène, collaboration Lamberet et Symbio

Les nouveaux associés sont convaincus de l’importance de la technologie hydrogène dans la mobilité zéro émission de demain et de la nécessité de créer une véritable filière industrielle hydrogène française et européenne. L’ambition est de créer un leader mondial des systèmes de piles à hydrogène, grâce aux apports des actifs existants des deux partenaires. La complémentarité de Faurecia et Michelin permettra à la co-entreprise de proposer immédiatement une gamme unique de systèmes de pile à hydrogène couvrant tous les cas d’usage.

Pour les véhicules électriques, la technologie de la pile à combustible est complémentaire à la technologie batterie, en particulier pour les cas d’usage nécessitant une forte intensité d’utilisation et une plus grande autonomie. Elle vient d’ailleurs d’être retenue par l’Union Européenne comme l’un des six Projets Importants d’Intérêt Européen Commun. Michelin apportera à cette co-entreprise les activités de Symbio, filiale du Groupe depuis le 1er février 2019, équipementier de systèmes de pile à hydrogène associés à une gamme de services digitaux – ainsi que des activités de R&D et de production.

De son côté, Faurecia apportera son expertise technologique dans la pile à combustible, développée grâce au partenariat stratégique noué avec le CEA, son savoir-faire industriel et ses relations stratégiques avec les constructeurs automobiles. Faurecia poursuivra en parallèle et en partenariat avec Stelia Aerospace Composite, le développement de réservoirs d’hydrogène à haute pression. Ces travaux bénéficieront également à la co-entreprise. D’autre part, la coopération entre Michelin et ENGIE, groupe mondial de l’énergie et des services, dans le développement de l’écosystème hydrogène et en particulier en matière de mobilité hydrogène, profiteront à la co-entreprise.

Un équipement Symbio pour véhicule lourd

Au mois de septembre 2018, alors que Symbio, start-up grenobloise, n’était pas tombée dans le giron de Michelin, la presse avait découvert cette entreprise qui présentait alors sa solution  avec une pile à hydrogène capable d’équiper gros utilitaires et camions. Retrouvez notre article en suivant ce lien. http://www.transportissimo.com/bientot-des-camions-a-hydrogene/